Principales spécificités de la médecine chinoise

Le système théorique unique de la médecine chinoise s’est élaboré progressivement à partir de l’expérience acquise au cours d’une pratique clinique qui s’est étendue sur une période extrêmes longue .
La source de la théorie réside dans la pratique clinique qui, en retour, se sert de la théorie comme guide.

« L’être humain naît de la Terre, la vie naît du Ciel, l’énergie du Ciel et de la Terre se réunissent et la vie vient à l’Homme »(SUWEN) .
L’être humain est le produit du monde naturel qui offre à l’espèce humain les condition nécessaires à sa subsistance. C’est pourquoi l’on dit: « La Ciel nourrit l’Homme de ses cinq propriétés , la Terre nourrit l’Homme de ses cinq saveurs. L’être humain vit au sein de la nature, il est soumis à ses lois. S’il se rebelle contre celle-ci, il doit en manger les fruits amers.
Les changement climatiques, les changements liés à l’alternance du jour et de la nuit, de l’aube et du crépuscule, les conditions géographiques influent profondément sur l’activité physiologique et la pathologie humaines. Pour la médecine chinoise, la relation entre l’homme et l’univers n’est ni négative, ni passive, elle est active et volontaire. L’espèce humaine peut non seulement s’adapter activement à son environnement naturel, mais elle peut également le transformer et s’y opposer pour élever le niveau de sa santé et faire reculer la maladie.
Le concept de globalité qui guide la médecine chinoise découle de l’observation et de l’exploration clinique de l’organisme et des relations existant entre celui-ci et le monde naturel. C’est une approche indispensable pour le diagnostic et le traitement. Elle imprègne totalement la physiologie, la pathologie, le diagnostic et la thérapeutique.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.